A- A A+ Mardi 19 juin 2018

Une gestion financière saine et équilibrée

Des dépenses de fonctionnement les plus faibles de la Métropole du Grand Paris pour les communes de plus de 50 000 habitants

 
Depuis de nombreuses années, la gestion financière de Maisons-Alfort, saine et équilibrée, repose sur des dépenses de fonctionnement maîtrisées, sur un endettement limité et en diminution, et sur des impôts modérés. La comparaison avec les autres villes de la Métropole du Grand Paris (MGP) de la même strate démographique, le confirme.

 
Maisons-Alfort reste la commune la moins dépensière des 34 communes de plus de 50.000 habitants de la Métropole du Grand Paris et des 9 communes de plus de 50.000 habitants du Val-de-Marne avec un montant de 1133  par habitant. La moyenne de dépenses réelles de fonctionnement pour une Ville de plus de 50.000 habitants, de la Métropole du Grand Paris est de 1941 € par habitant, soit un écart de 71% par rapport à Maisons-Alfort.
 
Les dépenses de fonctionnement mesurent le "train de vie" de la commune : dépenses de personnels, de communication, d’électricité, d’eau, de téléphone, les indemnités des élus, le nombre de véhicules, les intérêts d’emprunt… Dans un contexte financier difficile, ces dépenses sont, à Maisons-Alfort, fortement encadrées et restent, en euros par habitant, très inférieures à la moyenne des villes de taille comparable (villes de 50.000 à 100.000 habitants).
 
Ainsi, sur les 34 communes de plus de 50.000 habitants de la Métropole du Grand Paris, Maisons-Alfort est la ville où ces dépenses sont les moins élevées par habitant.
 

Lire la suite